Un violeur en liberté! Mais que fait la justice? Ben justement…

24 octobre 2008 at 14:56 2 commentaires

La langue française est traître. Deux lettres qui changent, et c’est toute une vie qui est bouleversée. Le 17 Octobre, la Cour d’Appel de Paris « infirme » (au lieu de « confirme ») la décision de garder sous les verrous un violeur récidiviste présumé…

De fait, l’avocat du suspect n’a pas laissé passer cette erreur, et l’individu a dû être remis en liberté… Il est suspecté d’avoir séquestré et violé deux femmes, et avait déjà été condamné pour violence et agression sexuelles sur sa compagne. Le jugement devait maintenir le suspect en détention afin d’éviter « tout renouvellement d’infractions »

Et si on assouplissait un peu notre justice?

Honnêtement, un individu hyper dangereux doit-il vraiment être remis en liberté juste parce qu’il y a eu une petite faute de frappe? Je ne sais que penser. À qui la faute? Notre justice trop rigide? Ou à cet avocat qui fait son travail un peu trop bien? Ou à ce président de la chambre d’instruction qui a signé le papier sans « grande attention » ?…

Dites-nous qui a raison et qui a tort en participant à notre sondage! 🙂

[Article rédigé par Justbeaware]
Publicités

Entry filed under: France, Vie quotidienne. Tags: , , , , , .

La crise avec le sourire Agissons contre le spam

2 commentaires Add your own

  • 1. Oryu  |  24 octobre 2008 à 20:17

    Personnellement, je ne pense pas que l’on puisse remettre la faute sur un seul facteur : certes le président de la chambre d’instruction aurait du faire attention et l’avocat a un peu abusé pour défendre son client. Mais l’erreur est humaine et l’avocat à fait son travail … Et ce fameux papier aurait du être révisé, notre justice est trop stricte. C’est pour ces raisons que j’ai voté « autre », mais s’il y avait eu la formule  » toutes les réponses », c’est celle-là que j’aurais coché.

  • 2. Noeil  |  25 octobre 2008 à 17:40

    Pour moi, la faute incombe à celui qui a signé la remise en liberté. Que ce soit lui ou un de ses collaborateurs. Je comprends qu’ils aient beaucoup de travail, mais il faut toujours faire en sorte de vérifier ce qu’on signe.
    Si le violeur retourne en prison immédiatement, il y a plus de peur que de mal. Mais ça fait quand même réfléchir…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Feeds

Articles les plus consultés


%d blogueurs aiment cette page :