Stop à la chasse aux sorcières

7 octobre 2008 at 21:51 8 commentaires

Aujourd’hui coup de geule ! Oui ça m’arrive…

Depuis la chute de certains poids lourds américains et européens, on assiste à une nouvelle chasse aux sorcières de nature bien différente à celle qui sévissait aux Etats-Unis dans les années 50-60. “On”, et par “on” j’entends les politiques, veut chercher à tout prix des “responsables” à la crise et aux chutes des gros. Dois-je rappeler à Monsieur Sarkozy que dans son programme présidentiel, les prêts hypothéquaires étaient sérieusements envisagés en France ? Dois-je lui rappeller que dans son programme présidentiel il voulait amener la France à un système de retraite par capitalisation ?

Et si on arrêtait de dire n’importe quoi ?

Je déteste m’acharner sur un homme politique ( Si si je vous jure 😀 ), et je pense d’ailleurs que Monsieur Sarkozy est le reflet de la classe politique française dans son ensemble concernant cette crise. Mais enfin, c’est bien gentil mais la dérégulation des marchés et la déréglementation c’est qui ? La fin du Welfare State c’est qui ? Les gouvernements de tous bords depuis 30 ans dans les Etats qui ont une économie de marché développée. Bien sûr les spéculations de certains traders/ banques sont malhonnetes mais on a donné beaucoup de moyens à ces gens de pouvoir réaliser ces trucs bidons…

Bref, ni responsables, ni coupables ? Quand même pas, mais cette chasse aux sorcières ressemble bien à une bonne campagne médiatique… 

[article rédigé par yakimura]

Publicités

Entry filed under: Economie, Politique. Tags: , , .

Les clubs de football ont besoin d’argent ? Nous aussi ! Les Etats-Unis, rois du monde ? (qu’ils croient…)

8 commentaires Add your own

  • 1. Noeil  |  7 octobre 2008 à 22:29

    Ah quand même, c’est plus sympa quand on peut trouver un responsable. Un lynchage médiatique, il n’y a rien de tel pour faire oublier aux gens leur malheur. Oui, le malheur des uns fait (toujours ?) le bonheur des autres. 😉

  • 2. yakimura  |  7 octobre 2008 à 22:31

    C’est toujours plus facile c’est vrai mais quand des responsables indirects ou directs cherchent ou plus précisément font une chasse aux autres responsables, alors onrefaitlactu débarque…

    Non mais sans blague. :D^^

  • 3. Clairon  |  8 octobre 2008 à 20:33

    Sauf que c’est un peu injuste de dire que Nicolas Sarkozy est responsable de la crise (fait partie des responsables, je note que mon raccourci est injuste)…

    S’il n’y a pas de responsables nominatifs, on peut cependant montrer du doigt plusieurs groupes responsables: les agences de ratings qui ont noté sans comprendre, les banques qui leur ont menti, les banquiers qui se sont laissé grisé par la tentation de l’argent facile en accordant des prêts à des ménages insolvables sur des espérances spéculatives, les régulateurs des marchés internationaux qui n’ont pas su dire stop à temps…

    C’est tout un système qui est à blamer, une idéologie, celle du néo libéralisme qui est tout simplement en train de se casser la gueule, comme le marxisme en son temps, comme les dinosaure à une époque aussi. Trouver des responsables ici ne signifie pas nécessairement punir mais aider à comprendre, analyser les points faibles et reconstruire sur des bases plus saines.

    Un mea culpa de notre cher président qui effectivement, incarne par ses promesses électorales et son programme ce neo libéralisme, ne servirait à rien sinon à s’auto promulguer bouc émissaire. Inutile et injuste. Mais après avoir cru en sa religion, le neo libéralisme, lui aussi se rend compte des failles du système et pointe les défaillance. Sa (leur) réaction rapide de garantie des dépos prouve qu’il n’est pas scotché bêtement à son idéologie et la proposition d’une aide massive des gouvernements pour renflouer les banques (ce qui n’est rien d’autre qu’une immense nationalisation du système bancaire international, les US font partis des 15 premières banques mondiales avec tout ce qu’ils ont racheté désormais) va à l’encontre des principe de base de sa « religion »… si ça n’est pas de l’ouverture d’esprit.

    Chasse aux sorcières oui et un peu obligatoire compte tenu de la gravité de la situation mais je dirais une chasse au sorcière intélligente et constructive. Donc probablement moins inutile et meurtrière de celle des années 60′.

    Ca n’est que mon opinion.

  • 4. yakimura  |  9 octobre 2008 à 11:36

    Une Chasse aux sorcières obligatoires donc ?

    Pourquoi ne pas chasser toutes les sorcières ? Pourquoi ne pas dire que l’on est aussi responsable ?

    Les reponsables c’est l’ensemble des gouvernements des pays de l’OCDE depuis 30 ans et l’ensemble du monde la finance, notamment aux Etats-Unis.

    Et contrairement à toi je pense pas du tout que ce que tu appelles le « neo-libéralisme » se soit cassé la geule. Sans cette idéologie, les richesses seraient moins importantes, les innovations passeraient au second plan. Ce n’est pas une société à revoir, juste des règles de base sur certains points.

    La réaction de M.Sarkozy, et il faut le comprendre, ne pouvait pas être différente que d’assurer que si des banques venaient en faillite, elles seraient recapitalisées par l’Etat. Pourquoi ? Imaginons qu’une annonce contraire ait été faite. A ton avis la bourse aurait chuté de combien ? 15% ou 20% ?

    La politique actuelle de M.Sarkozy n’est pas donc un changement d’idéologie, c’est juste une necessité face à la crise. Comme sa chasse aux sorcières est plus médiatique et lui donne l’occasion de se porter en grand défenseur des ménages et des comptes…

    Crois-moi, la crise passée on sortira très de la doctrine Keynésienne pour revenir dans une doctrine Schumpeto-Ricardo- Smith.

    Pourquoi ? Car c’est le seul système qui créé autant de richesses, rien que ça. C’est le seul système qui pousse l’innovation technologique et bien d’autres choses.

    Si nous on revient vers le Keysianimes trop longtemps, les pays émergents eux en profiteront. Les banques ont compris qu’elles n’étaient pas intouchable, la preuve est Lehman Borthers…

  • 5. Noeil  |  9 octobre 2008 à 13:11

    Je ne retiendrai que la comparaison avec les dinosaures. 😀

    Plus sérieusement, est-ce que le le monde financier n’est pas en train de s’assainir tout seul ? La faillite de certaines banques sont, certes une catastrophe financière pour certains épargnants, entreprises et mêmes certains pays (cf Islande), mais n’est-ce pas un bien pour un mal ? Le système est en train d’être largement remis en question, et il était temps. La chasse aux sorcières risquent de se faire naturellement. La loi de Darwin, vous connaissez ? 😉 Je crois qu’on est en train d’assister a son application. Seuls les établissements financiers sérieux (ou plus malins/prudents) s’en sortiront.
    Je ne suis évidemment pas spécialiste. Mimiii, t’es trop forte, mais c’est comme ça que je le vois.
    Quant aux responsables, j’aime assez ta liste Mimiii. Plus que certains politiques, ce sont les principaux acteurs financiers qui ont déconné. Et si on tapait sur tout le monde !? 😀

  • 6. Clairon (Mimiii)  |  9 octobre 2008 à 14:37

    Ouais, grosse fight!

    Je ne vais pas argumenter des heures, juste quelques precisions. Quand tu dis Yakimura que les gouvernements de l’OCDE sont responsables, avant les institutions financieres, je ne suis absolument pas d’accord.
    Certes, les gouvernement ont choisi entre liberalisme et keynesianisme que tu les distingues mais ca n’est pas ca qui a entraine la crise.

    Quand je dis que le neo liberalisme s’ecroule, ca n’est pas pour retourner au welfare state mais comme dit Noeil pour reconstruire un nouveau neo liberalisme (quel que soit son nom) avec des bases plus saines. Un certain modele disparait et lorsque tu site Lehman tu es en plein dedans: les banques d’investissement independantes ont deja disparues (Lehman en faillite, Goldman et Morgan Stanley garanties par la FED – Etat Americain, Merrill rachete par BoA) et le systeme financier international est en train de se metamorphoser.
    Oui pour l’apologie du neo liberalisme dans ce qu’il apporte a la competitivite et a l’innovation mais on ne fera plus de la banque comme avant. Ca c’est termine.

    Je suis assez d’accord avec toi, Sarko n’avait pas trop le choix. Mais il a eu d’autres occasions de nous montrer qu’il savait prendre des mesures meme impopulaires. Il fait cpdt en ce moment parti des plus fervents acteurs pour la creation d’un fond europeen qui racheterait les actifs pourris des banques… contrairement a l’Allemagne tres conservative.

    Quant au CAC pour ne parler que de lui, il n’a pas attendu Sarko pour chuter de 36% depuis le 1er Janvier et de 15% depuis debut Octobre.

    Bon, on assainit tout ca et on en reparle dans 2 ans?

  • 7. yakimura  |  9 octobre 2008 à 20:28

    Alors pour les gouvernements plus responsables que les banques et les institutions financières, j’ai mal tourné ma phrase. Tu as entièrement raison ce sont elles (Banques, etc…) qui sont dans le tort le plus profond mais pour faire une métaphore simple, c’est comme laisser sa porte ouverte en sachant qu’il y a des voleurs dans le quartier. Le proprio est pas responsable du vol mais il coupable de négligence en connaissance de cause.

    Le problème pour le financement du fonds européen est que les banques commence à douter de la parole de l’Etat, j’ai des sources sûres la dessus. Mais c’est vrai que Sarko réagit bien mais si je suis un pur libéralisme et que je suis pour « la main invisble de Smith », j’ai conscience que c’est plus une philosophie et qu’une doctrine Keynésienne est plus approprié en ce moment. Mais au mois il y aurait un certains ménages. 😀 ^^

    Sinon, pour l’écroulement de la bourse je te parlais juste d’une éventualité de non soutien du fonds de Sarko, pas de la dégringolade depuis quelques mois.

    En tout cas ça fait plaisir de parler avec quelqu’un de super compétent en la matière (non pas que je le sois ^^). Et bam pour Aurélien.

  • 8. Clairon (Mimiii)  |  10 octobre 2008 à 08:36

    Pour conclure sur ces commentaires, un excellent article du tout aussi bon Jean-Marc Vittori des echos.

    http://www.lesechos.fr/info/analyses/4783158-5-la-fin-du-siecle-americain.htm

    Il resume bien ce que l’on dit plus haut, pose des questions interessantes avec une approche comprehensible par tous et rejoint le sujet suivant sur l’hegemonie americaine a la fin.

    Une excellente synthese.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Feeds

Articles les plus consultés


%d blogueurs aiment cette page :